dictionnaire fr-cn site
Le Club
(Plus de
50 000
inscrits!!!)
Le rapport secret a mystérieusement fuité de la Thames House, siège des services secrets à Londres.

D'après ce document, qui a mystérieusement fuité de la Thames House - siège des services secrets à Londres -, des agents secrets de l'armée chinoise et du ministère chinois de la Sécurité publique approcheraient systématiquement des businessmen britanniques à l'occasion de salons et leur remettraient des cadeaux d'un genre bien particulier.

Dans les appareils photo dernier cri ou les cartes mémoire de nouvelle génération offerts se cachaient des "chevaux de Troie", ou "trojan", des programmes informatiques invisibles aux yeux des utilisateurs, qui, en se nichant dans les ordinateurs où ils étaient connectés, offraient un accès à distance à tout informaticien un peu expérimenté. Une astuce développée à grande échelle, à en croire le Times daté du dimanche 31 janvier. Des secteurs aussi diversifiés que la défense, l'énergie, la communication et la production auraient été ainsi "hackés" par Pékin. Autant d'infiltrations qui poussent les services secrets britanniques à une conclusion peu diplomatique : "Le gouvernement chinois représente l'une des menaces d'espionnage les plus importantes à l'encontre du Royaume-Uni."

"Hospitalité considérable, flatterie, prestations sexuelles..."

Selon le MI5, tous les réseaux informatiques et les serveurs d'emails des multinationales basées en Grande-Bretagne sont visés par ces infiltrations chinoises. "N'importe quelle entreprise britannique pourrait être concernée si elle détient des informations qui intéressent les Chinois", écrivent sans ambages les services secrets britanniques, ne cachant pas leur inquiétude. D'autant que cet espionnage à la pointe de la technologie n'a pas pour autant remplacé les bonnes vieilles techniques de renseignement. "Un agent secret chinois essaiera de développer une amitié ou une relation commerciale suivie avec un businessman britannique", prévient le rapport, ajoutant : "Les services secrets chinois sont aussi connus pour faire preuve d'une hospitalité considérable, pour flatter, mais aussi pour fournir des prestations sexuelles et autres activités aux hommes d'affaires qui permettent, ensuite, de faire pression sur eux." Ces techniques sont déjà bien connues en Grande-Bretagne, où tout le monde a en tête la mésaventure d'un conseiller de Gordon Brown, qui, en 2008, avait mystérieusement "perdu" son téléphone après avoir été approché par une prostituée dans un hôtel de Shanghai...

Le rapport du MI5 confirme que c'est en Chine que les industriels britanniques ont le plus de risques d'être espionnés. "Les chambres d'hôtel dans les grandes villes chinoises, comme Pékin ou Shanghai, qui sont souvent fréquentées par des étrangers, sont susceptibles d'être mises sur écoute... et fouillées pendant que leurs occupants sont à l'extérieur." Ces accusations graves ont bien évidemment été démenties par les autorités de Pékin. Reste que ce rapport ne va certainement pas améliorer les relations entre la Grande-Bretagne et la Chine, déjà fortement dégradées depuis l'exécution d'un ressortissant britannique en Chine , à la fin du mois de décembre dernier.
 
Plan du Site

Page served in 0.041s