dictionnaire fr-cn site
Le Club
(Plus de
50 000
inscrits!!!)
Volvo est plus que jamais sur le point de passer à des intérêts chinois.

Geely demeure en lice avec deux autres consortiums intéressés à reprendre Volvo, dont un constitué autour d'un groupe d'ingénieurs désireux de ramener cette icône nationale entre des mains suédoises. Mais Ford vient d'annoncer que Ford mène désormais des négociations «plus focalisées et plus détaillées» avec Geely.

Ford prend la peine de souligner qu'aucune décision finale n'a encore été prise et continue de décrire la vente de Volvo comme «possible», mais le communiqué de la firme américaine survient après qu'un obstacle important eut été évoqué (et prétendument surmonté) la semaine dernière. Une source anonyme - probablement un cadre de Ford - avait indiqué à un journal que Ford envisageait de garder Volvo, pour obtenir un meilleur prix plus tard et, surtout, en raison de difficultés à encadrer l'usage que Geely fera des technologies de Ford qui se trouvent dans les voitures Volvo. Geely et Ford sont des concurrents en Chine et Ford ne veut pas que certaines de ses technologies se retrouvent immédiatement dans les prochains modèles Geely.

Ford n'aurait pas diffusé son communiqué mercredi si ces difficultés n'avaient pas été aplanies par un engagement spécifique et liant de Geely. En diffusant ce communiqué à présent, Ford envoie le signal qu'elle veut vendre à Geely et qu'il faudrait que ces négociations échouent pour qu'un autre repreneur potentiel ait une nouvelle chance.

Le communiqué signale aussi de façon claire aux deux autres groupes intéressés que leur seule chance de revenir dans la partie, au point où en sont rendues les choses, est de hausser considérablement leurs mises.

«Dans ses discussions avec Geely, Ford vise une entente qui soit dans l'intérêt de toutes les parties, a dit dans le communiqué Lewis Booth, premier vice-président et chef de la direction financière de Ford. Ford estime que Geely a le potentiel pour être un propriétaire responsable de Volvo, dans l'avenir, faisant progresser ses affaires tout en préservant les valeurs centrales et l'indépendance de la marque suédoise. Mais il y a encore beaucoup de travail à faire et des discussions très substantielles sont nécessaires. Il n'y a pas de date-limite pour conclure les pourparlers.»

Ford affirme qu'elle veut continuer à collaborer avec Volvo dans plusieurs domaines, mais elle ajoute qu'elle a l'intention de vendre la totalité de ses actions, elle ne veut pas conserver de participation minoritaire à l'entreprise suédoise.

Ford avait acheté Volvo Cars en 1999, payant 6,45 milliards de dollars américains. Les observateurs estiment que le prix de vente à Geely devrait être autour de 2 milliards.

Source : Ford Motor Company
 
Plan du Site

Page served in 0.018s