Voir les nouveaux messages | Chercher | Navigation:
Forums > Francophonie et langue française > Re: faire le grand écart

Nouveau sujet
Aller à une discussion: Page précédenteSuivant
faire le grand écart
Envoyé par: Zhang.Henri (Adresse IP journalisée)
Date: dim. 15 dcembre 2013 20:10:17
PSA : la pression s’accentue sur le cours de Bourse ( [www.lesechos.fr] )
[...]
« Lion à trois têtes »
Au final, les analystes couvrant la valeur font le grand écart. Alors que Cheuvreux a réduit son objectif de cours à 8 euros, certains comme Exane sont à 17 euros. Tandis que Deutsche Bank juge que « Dongfeng n’apporte pas d’économies d’échelle à PSA », le CM-CIC est dubitatif sur la future gouvernance issue de cet éventuel rapprochement, évoquant un « Lion a trois têtes » (Etat français, Dongfeng, et PSA, qui n’ont pas les mêmes intérêts). D’autres y voient toutefois la seule possibilité pour PSA d’assurer ses investissements et de se développer en Chine et en Asie.
[...]


Selon le dictionnaire, "faire le grand écart" est une locution dont le sens est écarter les jambes jusqu'à ce qu'elles touchent entièrement le sol. Mais ici dans la phrase, je crois qu'elle a pris un sens figuré, c'est lequel ? Et puis, quel est le sens de "couvrir" dans "couvrir la valeur" ?

Merci d'avance.

Options: RépondreCiter
Re: faire le grand écart
Envoyé par: Leimeng (Adresse IP journalisée)
Date: lun. 16 dcembre 2013 13:20:09
Couvrir est utilisé au sens figuré pour désigner l'étendue d'un domaine concerné. Exemple : "la surveillance vidéo couvre plus de la moitié de la ville". Ce sens diffère de celui qui consite à protèger quelqu'un en ne révèlant pas une mauvaise action. Exemple : "Il n'a rien dit pour couvrir son supérieur".
L'expression "les analystes couvrant la valeur" (le titre Peugeot) désigne les analystes financiers qui, parmi l'ensemble des titres qu'ils étudient (le domaine d'études couvert), étudient aussi le titre (l'action) Peugeot. Tous les analystes ne s'intéressent pas, ou ne se sont pas encore intéressé, à l'étude de l'action Peugeot. Ceux qui couvrent la valeur sont donc ceux qui étudient (entre autres) cette valeur (l'action Peugeot). Les études (analyses) éffectuées les conduisent à avancer des prévisions de cours en Bourse.
Ces analystes font le grand écart parce que leurs prévisions vont de 8 euros pour les uns à 17 euros par action pour d'autres. L'écart est donc particulièrement important entre les 2 objectifs de cours puisqu'il faut ajouter 112% au cours le plus bas (8 euros) pour arriver au cours le plus haut (17 euros). Le "grand écart" entre les analystes est donc le contraire d'un "consensus".
Oui, il s'agit bien du sens figuré du grand écart avec les jambes.

Options: RépondreCiter
Re: faire le grand écart
Envoyé par: Annuo (Adresse IP journalisée)
Date: ven. 10 janvier 2014 15:13:58
"faire le grand écart" est une expression imagée. Pour en comprendre le sens profond, il faut visualiser l'image à laquelle elle correspond.
C'est "évident" pour un natif, mais l'est beaucoup moins pour qqu'un originaire d'une autre culture. Je vais donc tâcher d'expliciter ce que l'image représente pour moi, au risque de découvrir que mes comaternolinguistes (si j'ose introduire ce néologisme car aucun mot que je connais ne me vient à l'esprit ... smiling smiley ) ont une représentation mentale différente et que je suis dans l'erreur depuis de (trop) nombreuses années...

Une personne marche, en tentant de placer chacun de ses deux pieds sur deux lignes au début parallèles. Mais il s'avère que plus la personne progresse, plus les lignes se mettent à diverger. La progression devient de plus en plus difficile et la situation ultime est le "grand écart".
A vouloir rester en contact avec les deux lignes, le grand écart correspond à l'extension maximale. C'est donc l'image d'une situation intenable. A trop vouloir "ménager la chèvre et le chou" (nouvelle expression peut-être Henri ? smiling smiley ) on se retrouve dans une impasse (<-ça aussi c'est une expression smiling smiley ).
Toute progression devient interdite, ou si l'on avance il faut faire un choix.

Modifié 2 fois. Dernière modification le 10/01/14 15:16 par Annuo.

Options: RépondreCiter
Re: faire le grand écart
Envoyé par: Zhang.Henri (Adresse IP journalisée)
Date: lun. 27 janvier 2014 21:20:45
Merci beaucoup Leimeng et Annuo pour vos réponses.

1) J'ai googlé "faire le grand écart", et je suis tombé sur de nombres photos illustrant un geste d'exercice sportif :



En lisant la phrase: Au final, les analystes couvrant la valeur font le grand écart. est-ce que le Français pense systématique à cette image ? ou bien "faire le grand écart" signifie tout simplement "faire apparaître une grande différence ou une grande divergence" ?

2) Dans le texte suivant, que signifie "faire des écarts" ?
Citation:
La France a fait des écarts, mais « chaque fois que la Chine a haussé le ton, elle a plié le dos », constate Jean-Vincent Brisset, ancien attaché militaire à Pékin. La difficulté majeure qu’éprouvent les Français par rapport à la Chine, « c’est de dissocier l’affectif et le symbolique du pragmatique », relève pour sa part Jean-François Di Meglio, président d’Asia Centre. Une critique que reprennent souvent les Chinois. Par rapport aux Allemands ou aux Américains, ils dénoncent le manque de rigueur français.

Modifié 1 fois. Dernière modification le 27/01/14 21:28 par Zhang.Henri.

Options: RépondreCiter
Re: faire le grand écart
Envoyé par: Leimeng (Adresse IP journalisée)
Date: mar. 28 janvier 2014 17:50:34
Je ne peux répondre pour l'ensemble des français mais pour moi, cette phrase : "Au final, les analystes couvrant la valeur font le grand écart." ne me fait penser qu'à une grande différence de valeur ou à une grande divergence, puisqu'il s'agit "d'analystes et de valeur".
Dans la citation "La France a fait des écarts" cela signifie que la France s'est écartée (à plusieurs reprises) de la ligne de conduite qu'elle aurait du suivre. Il s'agit là encore du sens figuré qui est dérivé du sens propre tel que décrit par Annuo à propos du grand écart. Ainsi losqu'une personne doit marcher sur une ligne tracée sur le sol, si elle marche à côté de cette ligne, elle fait un écart.
Voici un exemple que tu vas bien comprendre Henri. Si, après avoir décidé de ne pas fumer plus de 15 cigarettes par jour et qu'après avoir respecté pendant plusieurs jours cette "ligne de conduite" il m'arrive exceptionnellement certains jours de fumer quelques cigarettes de plus, je fais des écarts (par rapport à la ligne de conduite que je m'étais fixée.
Si tous les jours je me mets à fumer plus de 15 cigarettes, ce n'est plus un écart, c'est un non respect de mon engagement. Si j'en fume 30 dans une journée, ce n'est plus un simple écart, c'est un très large dépassement.
Ainsi on peut considérer qu'un écart (au sens figuré) est un léger et provisoire non respect d'une règle.

Options: RépondreCiter
Re: faire le grand écart
Envoyé par: Fs05 (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 29 janvier 2014 08:14:20
Zhang.Henri écrivait:
-------------------------------------------------------
>.
>
> 1) J'ai googlé "faire le grand écart", et je
> suis tombé sur de nombres photos illustrant un
> geste d'exercice sportif :
>
> [img15.hostingpics.net]
> ecart10.jpg
>
> En lisant la phrase: Au final, les analystes
> couvrant la valeur font le grand écart. est-ce
> que le Français pense systématique à cette
> image ? ou bien "faire le grand écart" signifie
> tout simplement "faire apparaître une grande
> différence ou une grande divergence" ?

Pour moi effectivement je visualise bien le grand écart, et c'est plus qu'une grande divergence, car tout le monde ne peut faire le "grand écart", donc c'est plus essayer de concilier des choses inconciliables et je suis assez d'accord avec l'explication d'Annuo ( à force de ménager la chèvre et le chou, on va faire le grand écart donc "se casser la figure" )

faire des écarts, d'accord avec leimeng, bonne image (on l'emploie aussi beaucoup dans le sens conjugal: il a fait des écarts mais reste fidèle à sa femme!!

Options: RépondreCiter
Re: faire le grand écart
Envoyé par: Annuo (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 29 janvier 2014 15:32:05
"L'écart" c'est ce qui sépare, c'est un espace entre les "choses". "Écarter" c'est éloigner.

C'est le sens fondamental qui est sous-jacent dans toutes les expressions dérivées et leurs avatars.


Si j'écarte deux objets, je les éloigne l'un de l'autre.

Un "écarteur" en chirurgie est un appareil qui permet d'ouvrir en grand les bords d'une incision pour pouvoir accéder plus facilement aux parties internes.

Si "j'écarte une possibilité", je l'éloigne de mon esprit , je ne vais plus la considérer.

"Il y a un grand écart entre le vainqueur de la course et le deuxième", veut dire que leurs arrivées ont été séparées par un grand laps de temps. ( Attention il y a un piège... Ici "grand écart" doit être compris comme "grand+écart" c'est-à-dire "un écart qui est grand" et non pas un "grand écart" smiling smiley)

Quand on "écarte les jambes" on les éloigne l'une de l'autre. Le "grand écart" c'est la position limite. On ne peut pas les éloigner plus. Et cette position s'est "substentivée" en un vocable : "grand écart".

Quand on parle de "grand écart" et qu'on parle d'image, oui, l'image que tu as insérée est bien la première image que cela m'évoque, personnellement.

Mais "faire un écart" (si on ne parle pas de "grand écart") n'évoque pas la même image. "Faire un écart" s'est juste s’éloigner. Et on peut s'éloigner de beaucoup de choses.

Un cheval qui "fait un écart", part brutalement sur le côté alors qu'on s'attendait à ce qu'il aille tout droit.

"S'écarter du droit chemin", est utilisé pour désigner une personne qui tombe dans l'illégalité, ou dans des travers que la morale réprouve.

"Faire un écart", c'est s’éloigner d'une ligne qu'on était censé suivre, qu'elle soit au sens propre ou au figuré.

"faire un écart de régime" c'est s'accorder un excès que le régime n'autorise pas.

"Faire un écart de conduite" c'est se comporter d'une façon inappropriée.

Il faut noter que dans ces expressions l'écart est temporaire (comme l'a justement souligné Leimeng). Pour les écarts qui se prolongent ou/et destinés à s'amplifier on préférera des mots comme "diverger" ("leurs opinions divergent" : il y a un "écart" permanent entre elles et qui aura plutôt tendance à augmenter ) .

Donc "faire un écart" c'est, certes, s'éloigner de la ligne tracée, mais aussi très rapidement revenir dans le droit chemin.

Modifié 7 fois. Dernière modification le 04/02/14 11:20 par Annuo.

Options: RépondreCiter


Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Phorum
YPE HTML PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//"> Re: faire le grand écart - Re: faire le grand écart
page served in 0.068s