Voir les nouveaux messages | Chercher | Navigation:
Forums > Exposition Universelle - Shanghai 2010 > Une conclusion romantique

Nouveau sujet
Aller à une discussion: Page précédenteSuivant
Une conclusion romantique
Envoyé par: Patibularius (Adresse IP journalisée)
Date: sam. 16 octobre 2010 03:58:34
L'exposition universelle a permis une correction bien romantique à une histoire.

Il était une fois un enfant prodige de la musique, sorte de Mozart québécois: à 7 ans (1936), il est premier violon pour un concerto qu'il a lui-même composé. À l'âge de 12 ans (1941), Rachmaninov lui dit: "Vous êtes le seul pouvant avoir la prétention d'être mon successeur".

Il accumule les honneurs, mais aussi les épuise et revient à Montréal. Il sombre lentement dans l'alcoolisme.

À l'expositon universelle de Montréal en 1967, il doit jouer ses pièces, mais il est remplacé à la dernière minute. Il meurt l'année suivante, dans la misère.

Longtemps après qu'on l'ait oublié, un pianiste, Alain Lefèvre, entend par hasard une de ses pièces, jouée par une religieuse qui parle d'un vague compositeur alcoolique. Il en fait son point d'honneur de le faire connaître au monde entier, alors que tous ses amis lui disent qu'il va se planter la gueule...

À l'ouverture du pavillon du Canada, dirigé par A. Lefèvre, l'orchestre de Shanghai, un des plus prestigieux au monde, joue le Concerto de Québec, comme une dette longuement due à André Mathieu.

Options: RépondreCiter


Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Phorum
YPE HTML PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//"> Une conclusion romantique - Une conclusion romantique
page served in 0.078s