Voir les nouveaux messages | Chercher | Navigation:
Forums > Culture chinoise > Re: Philosophie chinoise au XVIIe-XVIIIe siècle

Nouveau sujet
Aller à une discussion: Page précédenteSuivant
Philosophie chinoise au XVIIe-XVIIIe siècle
Envoyé par: Veblen (Adresse IP journalisée)
Date: dim. 3 novembre 2013 14:22:17
Bonjour à tous,

étudiant en philosophie et en histoire, je m'intéresse depuis quelques temps aux écoles de pensée chinoises de l'Antiquité. L'école des noms (voir ici : [fr.wikipedia.org]) en particulier me semble vraiment intéressante, car l'intérêt qu'elle porte au langage et au pouvoir des mots s'appuie sur des préoccupations que les Grecs avaient aussi...!

Récemment, j'ai entendu dire que l'arrivée des missionnaires jésuites au XVIIe-XVIIIe siècle en Chine avait donné lieu à un renouveau important du confucianisme là-bas, en même temps qu'une "injection" de concepts et de thèmes occidentaux (chrétiens notamment) dans les débats "philosophiques".
Quelqu'un aurait-il des livres ou des articles à me conseiller sur le sujet ?

En cherchant, j'ai trouvé ceci : [classiques.uqac.ca]
mais cela semble un peu vieillot... donc si quelqu'un connaît quelque chose de plus récent sur la période XVIIe-XVIIIe siècle, n'hésitez pas winking smiley

Merci d'avance.

Options: RépondreCiter
Re: Philosophie chinoise au XVIIe-XVIIIe siècle
Envoyé par: Alishan (Adresse IP journalisée)
Date: sam. 7 dcembre 2013 18:09:22
je lis en ce moment de jacque gernet intelligence de la chine

je sais pas si ca peut correspondre

et il a un livre christianisme et chine

Options: RépondreCiter
Re: Philosophie chinoise au XVIIe-XVIIIe siècle
Envoyé par: Helun (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 11 dcembre 2013 08:55:49
Bonjour,
La question que vous posez continue à faire débat en Chine.
Je vous conseille l'ouvrage "La Chine des Ming et de Matteo Ricci (1552-1610)- le premier dialogue des savoirs avec l'Europe",aux éditions cerf histoire/Institut Ricci, ouvrage qui regroupe les interventions d'un colloque de mai 2010.
En particulier, l'article de Thierry Meynard "Ricci et les intellectuels chinois aujourd'hui" compare les analyses de deux penseurs contemporains: Ge Zhaoguang qui voit un démantèlement de la pensée chinoise s'opérer à cette période et Zhang Xiaolin qui met en avant l'apparition d'un monothéisme confucéen.
En fin d'ouvrage, il y a une bibliographie fournie.
Le site classiques.ucaq.ca ne peut mettre en ligne que des ouvrages tombés dans le domaine public, donc anciens.
Cordialement

Options: RépondreCiter
Re: Philosophie chinoise au XVIIe-XVIIIe siècle
Envoyé par: Alishan (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 19 dcembre 2013 08:31:43
monotheisme confucéen cad? es ce du néo confucianisme?

Options: RépondreCiter
Re: Philosophie chinoise au XVIIe-XVIIIe siècle
Envoyé par: Helun (Adresse IP journalisée)
Date: lun. 30 dcembre 2013 15:22:23
Bonsoir,
En fait tant le confucianisme que le neo-confucianisme sont en opposition avec le monothéisme chrétien. Mais il semble bien que le christianisme a contribué à modifier la perception chinoise du monde même si institutionnellement, il était interdit ou réprimé (de la même façon que des antichrétiens virulents en Europe vont défendre leur positions en s'appuyant sans s'en rendre compte sur des principes moraux issus du christianisme).
Historiquement, les chrétiens ont souvent été très impressionnés par la civilisation chinoise: primauté de la morale, rôle de l'enseignement fourni par des livres, respect de l'écrit...C'est évident dans les jugements que les Jésuites portaient sur la Chine à un point tel que le Vatican a parfois craint une conversion inverse de celle qui était recherchée. Mais même si la fameuse "Querelle des Rites" avait pris un tour moins violent, les distances entre les dogmes (Bonté naturelle de l'homme VS. péché originel)étaient trop fortes pour convertir l'Empire.

Options: RépondreCiter
Re: Philosophie chinoise au XVIIe-XVIIIe siècle
Envoyé par: Alishan (Adresse IP journalisée)
Date: mar. 31 dcembre 2013 12:38:10
En fait tant le confucianisme que le neo-confucianisme sont en opposition avec le monothéisme chrétien.

pouvez vous expliquer? merci

Options: RépondreCiter
Re: Philosophie chinoise au XVIIe-XVIIIe siècle
Envoyé par: Helun (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 1 janvier 2014 15:41:01
Je ne suis absolument pas spécialiste de ces questions. Ce débat me pousse à me plonger (avec beaucoup d'intérêt!) dans Gernet (Chine et christianisme) et dans l'ouvrage sur Ricci que j'ai conseillé (je suis donc "doctus cum libro").
Il apparait clairement à la lecture de ces ouvrages que la conception chinoise du Monde est en opposition avec la conception chrétienne (bonté confucéenne de l'homme opposée au péché originel - Créateur divin antérieur à sa création, donc antérieur au Ciel etc...). Ce sont des idées qui ont profondément choqué les Chinois et les missionnaires ont été soupçonnés d'utiliser de façon hypocrite leurs compétences incontestables en mathématique, en astronomie, etc pour mieux abattre la tradition chinoise. Incompatibilité des deux conceptions du monde en partie masquée par le fait que les traductions effectuées par les Jésuites utilisent bien entendu des termes chinois alors qu'en fait le terme latin et son équivalent "de dictionnaire" chinois ne recouvrent pas la même chose. Du côté européen, on reprocha d'ailleurs aux Jésuites d'avoir déformé le dogme chrétien en utilisant des mots chinois (天帝)qui, dans le contexte chinois, peuvent être interprétés de façon chinoise non chrétienne (taoiste le plus souvent).
Même problème avec le bouddhisme qui, lui, a mieux réussi mieux à se siniser et à s'insérer dans la tradition chinoise.
Cordialement

Options: RépondreCiter
Re: Philosophie chinoise au XVIIe-XVIIIe siècle
Envoyé par: Montblanc2020 (Adresse IP journalisée)
Date: sam. 11 janvier 2014 00:37:38
Matteo Ricci dont le nom est traduit en chinois "利玛窦", vint de la Italie. Il arriva en 1583 en guangdong, en 1607, 徐光启 et lui ensemble traduisit la géométrie euclidienne

à partir de la dynastie song, la grande pensée "程朱理学" qui provient de la confucéen domine dans la majorité pensée. cette pensée renforce les idée de moral et de éthique.

Options: RépondreCiter
Re: Philosophie chinoise au XVIIe-XVIIIe siècle
Envoyé par: Montblanc2020 (Adresse IP journalisée)
Date: sam. 11 janvier 2014 00:58:08
quant à la influence chrétien dans 18ème siècle en chine, elle a remporté directement ou indirectement du moins les vie de 100 millions des hommes entre 1851 et 1864 de la insurrection"太平天国".

Options: RépondreCiter


Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Phorum
YPE HTML PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//"> Re: Philosophie chinoise au XVIIe-XVIIIe siècle - Re: Philosophie chinoise au XVIIe-XVIIIe siècle
page served in 0.095s