Voir les nouveaux messages | Chercher | Navigation:
Forums > Actualité chinoise > La bulle immobilière en Chine. Mythe ou réalité ?

Nouveau sujet
Aller à une discussion: Page précédenteSuivant
La bulle immobilière en Chine. Mythe ou réalité ?
Envoyé par: Leimeng (Adresse IP journalisée)
Date: mar. 11 juin 2013 20:02:08
De nombreux économistes prédisent un éclatement de la bulle immobilière en Chine depuis déjà au moins 2 ans sans toutefois apporter de précisions quant au moment où cela va se produire.
Pour ma part, je constate différents éléments :
1°) les activités de construction de nouveaux immeubles collectifs en Chine sont toujours très importantes. Ce printemps encore, je n'ai pas traversé une seule grande ville sans voir une multitude de grands chantiers constitués de plusieurs tours bâchées en vert avec de nombreuses grues.
2°) le prix de vente des appartements apparaît anormalement élevé par rapport au salaire moyen des Chinois. En France par exemple, on trouve assez facilement (en dehors des quelques très grandes villes) des appartements et maisons (neufs ou récents) d'une centaine de mètres carrés habitables pour un prix compris entre 180 000 euros et 270 000 euros, soit entre 10 et 15 fois le salaire moyen annuel de 18 000 euros (1500 euros par mois). En Chine, le prix d'un appartement neuf ou récent d'une surface équivalente et dans des conditions relativement comparables (banlieues de grandes villes) se négocie entre 800 000 yuan et 1200 000 yuan soit entre 25 et 40 fois le salaires annuel de 30 000 yuan estimé comme moyen (2500 yuan par mois étant précisé que le salaire minimum mensuel le + élevé en Chine est à Shenzhen en étant de l'ordre de 1600 yuan) ;
3°) la crise mondiale touche aussi la Chine qui, de ce fait, enregistre une réduction du volume de ses exportations et un ralentissement de sa croissance. En outre, il n'est pas certain que les augmentations de salaire compensent celles des prix (hors immobilier).
Certes, il manque encore beaucoup de logements en Chine mais comment des jeunes peuvent-ils acquérir leur appartement avec de tels prix ?
Quand on sait que le coût des constructions (hors foncier) repose pour la plus grande partie sur le coût de la main d'oeuvre (fabrication des matériaux puis mise en oeuvre de ceux-ci), il y a de quoi s'étonner de l'importance du décalage entre le prix d'un appartement et le salaire moyen !
Qu'est-ce qui provoque ce décalage ? Le coût de concession du foncier, les marges des constructeurs ou bien une combinaison des deux ?
Je veux bien qu'on m'explique que les prix de vente ont été tirés vers le haut du fait d'une forte spéculation à l'achat mais cela ne me dit pas où est passée la différence entre le coût de construction et le prix de vente.
Quoi qu'il en soit, cette différence doit pouvoir permettre une baisse des prix de vente sans pour autant réduire les coûts de construction. En outre, il va arriver un moment où les spéculateurs vont vouloir vendre et, à défaut d'un pouvoir d'achat suffisant des acquéreurs potentiels, ils seront bien obligés de revoir leur prix à la baisse.
Dès lors, selon le principe de "l'effet papillon", les premières ventes à la baisse vont en entraîner de plus nombreuses de la part de ceux qui voudront quitter le navire par crainte du naufrage, et, de fil en aiguille, on assistera à l'éclatement de la bulle immobilière.
L'éclatement de la bulle provoquera à son tour une réduction du nombre de chantiers de construction et donc une réduction de l'emploi dans ce secteur, puis, dans les autres secteurs. Les conséquences générales désastreuses sur l'économie d'un pays d'un tel mouvement sont bien connues.
Il reste cependant une parade, à la fois politique et financière du fait des énormes réserves financières de la Chine qui est aujourd'hui considérée comme étant la "Banque du Monde". La Chine pourrait en effet mettre en place un système de taxation fortement progressif et disuasif des plus values immobilières réalisées à titre spéculatif (autre que sur les résidences principales) et, simultanément, engager une immense programme de constructions et d'aides pour l'accession à la propriété (elle en a les moyens). Cette parade aurait pour double effet de faire baisser les prix de l'immobilier tout en maintenant l'activité immobilière sur laquelle repose une partie non négligeable de son économie actuelle.
Il y a aussi un risque ! Une grosse partie des réserves financières de la Chine est directement ou indirectement prêtée aux pays dits "développés" pour financer leur endettement excessif. Sont-ils tous solvables pour rembourser ?
A défaut de parade, je ne serais pas surpris de voir l'éclatement de la bulle au début de l'année 2015, soit dans 18 à 24 mois !

Modifié 1 fois. Dernière modification le 11/06/13 20:29 par Leimeng.

Options: RépondreCiter
Re: La bulle immobilière en Chine. Mythe ou réalité ?
Envoyé par: Corali35 (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 12 juin 2013 05:00:37
Il y a effectivement ce que l'on pourrait appeler une bulle immobilière en Chine.
Pour avoir quelques explications sur ce phénomène, j'ai trouvé un article intéressant ici : http://www.lesclesdumidi.com/actualite/actualite-article-15830813.html

Un marché immobilier chinois prend de la valeur chaque mois, ce qui ne va pas forcément faire le bonheur des petites et moyennes classes, et se loger convenablement à des prix raisonnables va devenir de plus en plus dur. Sa construit ... sa construit ... mais la demande rester toujours plus haute que l'offre disponible.
Et j'ai comme un doute sur le fait que l'augmentation des taxes sur les plus-values freine la hausse des prix.

Options: RépondreCiter
Re: La bulle immobilière en Chine. Mythe ou réalité ?
Envoyé par: Leimeng (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 12 juin 2013 05:19:46
Oui, la demande demeure forte précisémment parce qu'il y a une spéculation effreinée. Les timides mesures prises pour limiter le recours au crédit lors de l'achat du 2e ou 3e appartement étaient destinées à limiter la spéculation. Il y a d'ailleurs un grand nombre d'appartements inoccupés, leur achat n'ayant été réalisé que dans le but d'une revente ultérieure avec profit.

Options: RépondreCiter
Re: La bulle immobilière en Chine. Mythe ou réalité ?
Envoyé par: Leimeng (Adresse IP journalisée)
Date: ven. 14 juin 2013 12:08:38
Corali35, il y a une contradiction apparente dans votre propos. Vous pensez aussi qu'il y a une bulle immobilière en Chine mais, curieusement, vous pensez également que les prix vont continuer de grimper ! La question est : pendant combien de temps encore vont durer ces fortes augmentations de prix injustifiées économiquement ?
Parce que le propre d'une bulle c'est d'éclater à un moment ou à un autre ! Concernant l'immobilier, l'éclatement se traduit par une baisse brutale des prix (sur 1 à 2 ans).
Oui, aujourd'hui les classes petites et moyennes de la société chinoise ne peuvent plus se loger convenablement !

Options: RépondreCiter
Re: La bulle immobilière en Chine. Mythe ou réalité ?
Envoyé par: Zhenghe (Adresse IP journalisée)
Date: sam. 15 juin 2013 06:42:39
Un pays deux systèmes peut permettre beaucoup de chose ; même de loger les défavorisés si le besoin s'en fait sentir. Au pire il serait toujours possible de les faire acheter par des non résidents, chinois de la diaspora ou étrangers résidant se fixer en chine. Là ce serait la vraie révolution.

Options: RépondreCiter
Re: La bulle immobilière en Chine. Mythe ou réalité ?
Envoyé par: baiyi77 (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 19 juin 2013 04:01:46
difficile de dire son ampleur ni quand elle explosera mais la bulle immobilière n'est pas un mythe.

[www.express.be]

Options: RépondreCiter
Re: La bulle immobilière en Chine. Mythe ou réalité ?
Envoyé par: Leimeng (Adresse IP journalisée)
Date: ven. 12 juillet 2013 09:41:03
Mythe ou réalité, la question demeure !
En effet, si tous les acheteurs étaient convaincus de la réalité de la bulle, celle-ci éclaterait d'elle-même puisqu'on voit mal comment des gens seraient tentés d'acheter un bien s'ils étaient sûr que ce dernier allait rapidement perdre une partie non négligeable de sa valeur.
C'est donc bien parce que de nombreuses personnes ne croient pas en la réalité de cette bulle immobilière qu'elle continue de prospérer.
En supposant une croissance des prix de vente de 12% par an pendant encore 5 ans, soit plus de 60 % en 5 ans, puis, soudain un éclatement au terme des 5 ans qui conduirait à une baisse des prix de 30 ou 40%, alors, et seulement alors, nous pourrions dire qu'en 2013 il n'y avait toujours pas de "bulle" puisqu'après son éclatement, les prix seraient encore supérieurs à ceux d'aujourd'hui.
Qu'en pensent ceux qui résident ou envisagent d'acheter de l'immobilier en Chine ?
Pour ma part, j'y crois et c'est pour cela que j'ai renoncer à investir en Chine, mais peut-être ais-je tort !

Options: RépondreCiter
Re: La bulle immobilière en Chine. Mythe ou réalité ?
Envoyé par: Corali35 (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 25 juillet 2013 10:07:42
Pour continuer un peu cette conversation sur le marché immobilier

Citation:
Une grande nouvelle pour le marché immobilier chinois, la banque centrale chinoise a en effet décidé de ne plus imposer un taux d’intérêt plancher.

http://www.lesclesdumidi.com/actualite/actualite-article-36898373.html

Options: RépondreCiter
Re: La bulle immobilière en Chine. Mythe ou réalité ?
Envoyé par: Legil (Adresse IP journalisée)
Date: mar. 3 dcembre 2013 13:24:12
vrai les taux d emprunts baisse
vrai sur l inflation immo,pour cette annee encore 5%de hausse
sur des biens moyen de gamme ,sinon c est plus

francais, avec une chinoise ,et regardant l actu

Options: RépondreCiter


Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Phorum
YPE HTML PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//"> La bulle immobilière en Chine. Mythe ou réalité ? - La bulle immobilière en Chine. Mythe ou réalité ?
page served in 0.06s