Voir les nouveaux messages | Chercher | Navigation:
Forums > Actualité chinoise > Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes

Nouveau sujet
Aller à une discussion: Page précédenteSuivant
La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: Nikolian (Adresse IP journalisée)
Date: lun. 1 fvrier 2010 11:12:06
La Chine redécouvre la langue secrète des femmes

On pensait que la langue Nushu née vers 1200 et interdite sous Mao, s'était éteinte avec la disparition en 2009 à l'âge de 92 ans de Yang Huangyi qui fut la dernière chinoise élevée par une mère connaissant ses idéogrammes. Cette langue unique au monde, créée, écrite et parlée exclusivement par les femmes et qui obéit à des règles mystérieuses a fait une réapparition miraculeuse dans la province du Hunan dans le sud de la Chine dont elle est originaire. Un groupe de femmes a réussi à traduire des centaines de vers totalement inconnus jusqu'à aujourd'hui, et à récupérer des milliers de journaux intimes tenus par des épouses décidées à ne pas révéler leurs souffrances à leurs maris. Sous forme de vers car à l'origine les femmes chantaient en travaillant.

Pour les protéger des gardes rouges pendant la révolution culturelle, ces textes avaient été ensevelis sous terre ou dans des tombes. Ils ont été récemment exhumés. Langue raffinée composée d'environ 2 800 idéogrammes, le Nushu est aujourd'hui enseigné dans les grandes villes chinoises dans des cours réservés aux élites sociales. Symbole historique de la discrimination envers les femmes, il est en passe de devenir l'emblème d'un nouveau féminisme.

Des journaux intimes traduits du Nushu racontant la vie de femmes condamnées au mariage font un tabac dans les librairies et se vendent mieux que le petit livre rouge de la révolution maoïste, note le quotidien de Rome, La Repubblica.

Source : femmes.blogs.courrierinternational.com





Nüshu

Le nüshu (en mandarin : 女書/女书 nǚshū, « écriture des femmes ») était un système d'écriture, exclusivement utilisée par les femmes du district de Jiangyong, dans la province du Hunan en Chine.

Cette écriture est aujourd'hui disparue après le décès, le 20 septembre 2004, de Yang Huanyi, la dernière femme sachant l'utiliser.

Contrairement à ce qui a été régulièrement dit dans les médias après la mort de Yang Huanyi, le nüshu n'est pas une langue, mais une façon d'écrire le mandarin de façon incompréhensible aux hommes qui ne l'ont pas apprise. Il faut noter que le nüshu constitue un syllabaire et non une écriture logographique. Si certains des sept cents graphèmes environ que compte cette écriture sont inspirés librement des sinogrammes habituels, d'autres sont entièrement inventés.

Il y a peu d'écrits en nüshu car les manuscrits étaient brûlés ou enterrés avec leurs auteurs. Un dictionnaire de mille huit cents caractères nüshu vient d'être publié par Zhou Shuoyi, le premier homme à avoir appris le nüshu. Une exposition a eu lieu à Pékin en avril 2004, montrant des écrits ainsi que des mouchoirs, tabliers, écharpes et autres objets décorés avec des calligraphies en nüshu.

Source : Wikipedia

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: florent (Adresse IP journalisée)
Date: lun. 1 fvrier 2010 19:58:17
intéressant merci

cela ressemble étonnamment à l'émergence de la littérature au japon vers le Xe siècle. C'était l'oeuvre de femmes, en secret, avec des langages propres.

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: Iki (Adresse IP journalisée)
Date: mar. 2 fvrier 2010 16:36:12
Merci pour cet article smiling smiley Ca donne envie d'en savoir plus sur la naissance de cette langue... mais les infos ont l'air maigres.

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: Kumo77 (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 3 fvrier 2010 03:16:00
Merci.

Vous savez ou on peut trouver quelques textes ? Je trouve la forme des caractères assez intéressantes.

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: Zhang.Henri (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 3 fvrier 2010 21:09:44
La culture chinois est tellement riche que l'on ne la connais jamais assez, comme le Dragon(龙) aux yeux des Chinois, c'est pour cela qu'ils sont fiers d'être "descendants du Dragon" (龙的传人).

Modifié 2 fois. Dernière modification le 03/02/10 21:56 par Zhang.Henri.

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: Wei Minghua (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 4 fvrier 2010 02:26:57
Citation:
La culture chinois est tellement riche que l'on ne la connais jamais assez, comme le Dragon(龙) aux yeux des Chinois, c'est pour cela qu'ils sont fiers d'être "descendants du Dragon" (龙的传人).

oh oui, et c'est d'ailleurs certainement la seule.

Modifié 1 fois. Dernière modification le 04/02/10 02:45 par Wei Minghua.

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: Frenchkiss78 (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 4 fvrier 2010 02:56:48
Pourquoi la seule, connais-tu toutes les autres cultures pour te permettre se genre d'affirmation?

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: Nikolian (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 4 fvrier 2010 03:21:33
smiling smiley

Ah tu sais des fois, il ne s'agit pas de connaître toute les femmes pour dire que sa femme est vraiment la plus belle du Monde.

C'est plus une question d'amour que de raison.

Quoi qu'il en soit la culture chinoise est vraiment très riche et très belle
(c'est normal c'est celle de ma femme winking smiley)

Modifié 1 fois. Dernière modification le 04/02/10 03:26 par Nikolian.

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: Wei Minghua (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 4 fvrier 2010 03:52:23
@frenchkiss78

Je ne fais qu'appuyer les propos de Zhang.Henri...

(oui, il peut y avoir, éventuellement, un zest d'ironie dans ma phrase...)

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: Nikolian (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 4 fvrier 2010 04:07:33
Cette article date d'avant 2004 (Date d’extinction du Nu Shu)

Nu Shu : une langue écrite et chantée utilisée exclusivement par des femmes Yao



En 1983, le centre de recherche pour la langue des femmes du Central-south China Institute for Nationalities commençait à étudier une langue exclusivement utilisée par des femmes du groupe ethnique Yao dans la Chine du centre-sud.

Quelques expert-es pensent que la langue Nu Shu aurait une longue histoire - on la croit reliée à des inscriptions retrouvées sur des os d'animaux et des écailles de tortue dans des ruines Yin datant de 3.000 ans - et qu'elle serait peut-être l'une des langues les plus anciennes au monde, mais on n'en connaît pas encore bien l'origine.

Dans la Chine féodale, les femmes n'avaient pas accès à l'éducation et étaient condamnées à l'isolement social en plus d'avoir les pieds bandés. Mais, dans le comté Jiangyong, des paysannes Yao ont miraculeusement développé une langue écrite appelée Nu Shu, ou écriture femelle, alors que les Yaos n'auraient pas eu d'écriture avant 1949. Le Nu Shu se serait transmis de mère en filles dans des régions rurales coupées du monde. Croyant les femmes inférieures, les hommes ne se sont pas intéressés à ces codes secrets qui sont ainsi restés inconnus pendant des siècles, jusque dans les années 1960. Au cours de la Révolution culturelle, les Gardes Rouges, soupçonnant le Nu Shu d'être utilisé pour des fins d'espionnage, persécutaient les femmes qui l'utilisaient, brûlaient des livres et parfois aussi les femmes elles-mêmes.

Né de la résistance des femmes à la domination mâle, le Nu Shu était plutôt un moyen de communiquer avec d'autres soeurs sur les mariages abusifs et arrangés, l'isolement et la libération du veuvage. "Près d'un puits, quelqu'une n'aura pas soif; près d'une soeur, quelqu'une ne désespèrera pas". Pour lire le Nu shu, les femmes le chantaient. La langue Nu Shu était écrite sous forme de poèmes de 5 caractères par ligne sur de la soie, des éventails en papier ou des broderies, puis des livres. Elle est très différente de la langue chinoise écrite. Plus de 2.000 caractères ont été identifiés. Chacun représente une syllabe. Pour pouvoir écrire le Nu Shu, il suffit d'en apprendre environ 300 alors que pour écrire la langue chinoise, aussi connue sous le nom de Nan Shu ou écriture mâle, il faut en apprendre plusieurs milliers.

Comme de plus en plus de femmes ont accès au système d'éducation, la langue Nu Shu ne se maintient plus en vie. Au fur et à mesure que meurent le petit nombre de femmes qui l'utilisent encore, elle approche de son extinction. Des expert-es chinois ont lancé un appel pour faire des efforts afin de l'étudier et de la sauver. La Yuelu Publishing House est en train de compiler un dictionnaire couvrant l'histoire, la prononciation et l'écriture. La Chine investit environ un million $US afin de mettre sur pied une zone de protection dans le comté Jiangyong et de construire un musée qui protégera les reliques culturelles reliées à cette langue unique. Des symposiums seront aussi organisés.

Sources : BBC, 18.04.2002, Nu Shu: A Hidden Language of Women in China, Yue-Qing Yang, 1999, Shhhh, China's secret female language, Jaime Tong, 1999

Modifié 1 fois. Dernière modification le 04/02/10 04:48 par Nikolian.

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: Frenchkiss78 (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 4 fvrier 2010 04:26:55
Au temps pour moi, je n'avais pas saisi la pointe d'ironie. Mais comme le dit Nikolian, ceci n'empeche pas la culture chinoise d'etre tres riche et tres ancienne.

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: domanlai (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 4 fvrier 2010 08:11:31
Citation:
Contrairement à ce qui a été régulièrement dit dans les médias après la mort de Yang Huanyi, le nüshu n'est pas une langue, mais une façon d'écrire le mandarin de façon incompréhensible aux hommes qui ne l'ont pas apprise.

Il y a qq années, je m'étais intéressée à chercher des données sur l'origine du nüshu et il semble que le fait qu'il s'agisse d'une écriture et non pas d'un parler fasse l'unanimité. Je pense que ce sont les langues occidentales qui ont du mal à séparer l'oral de l'écrit qui ont introduit le terme "langage" d'où la confusion. D'ailleurs, en chinois, il s'agit bien de 女 (femme) + 書 (livre, écrire).

Les renseignements les plus avancés que j'avais trouvés étaient en chinois, malheureusement je n'ai pas conservé le lien mais j'avais écrit cela :

Citation:
cette écriture est très liée à un parler spécifique dont les chinois eux-mêmes ont du mal à retracer avec exactitude l'origine. D'ailleurs personne n'a l'air de pouvoir dater avec précision, certains repoussent des suppositions qui leur paraissent extravagantes comme faire remonter cette écriture à l'époque des jiaguwen ou la lier aux langages des minorités non han.
Il faut savoir que cette écritude est née dans une région où il existe un fort mélange culturel et donc linguistique : minorités Zhuang et Yao, ... .
De ce que j'ai lu, le consensus parait porter sur l'origine de l'écriture liée au parler de Chengguan (城关土话) appartenant au groupe Gan (différencié du grand groupe linguistique appelé (en linguistique) mandarin mais donc han. Je n'ai pas réussi à savoir s'il y a une certitude quant à l'existence d'une phonologie unique correspondant à ce syllabaire ou la possibilité de plusieurs phonologies en fonctions d'endroits différents de cette région.

Modifié 1 fois. Dernière modification le 04/02/10 08:21 par domanlai.

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: domanlai (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 4 fvrier 2010 08:18:43
Citation:
Vous savez ou on peut trouver quelques textes ? Je trouve la forme des caractères assez intéressantes.

ça peut t'intéresser
[aleph2at.free.fr]
[www.omniglot.com]
[homepage3.nifty.com]
[homepage3.nifty.com]

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: Nikolian (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 4 fvrier 2010 08:30:43
Oui, on devrais parler de l'écriture secrète des femmes et non de langue.

Je vois que tu avais pousser ton étude bien plus loin que les quelques articles que je cite.

Modifié 1 fois. Dernière modification le 04/02/10 09:29 par Nikolian.

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: demoore (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 4 fvrier 2010 10:52:41
Merci pour les liens Domanlai. J'ai tout de suite ouvert le « Nüshu » d'Omniglot, site que j'apprécie énormément. Et comme Nikolian et toi, je dois dire que j'ai été déçu.

Le Nüshu n'est pas une langue mais une version codée des caractères chinois. Chaque caractère chinois a son équivalent Nüshu. C'est un peu comme la simplification des caractères, quelques siècles avant l'heure! D'ailleurs on remarque que certains caractères homonymes sont simplifiés de la même façon (tout comme 臺, 檯 et 枱 ont tous été simplifiés en 台).

C'est une véritable prouesse d'avoir codé tous ces caractères chinois, mais parler d'une "langue" est assez trompeur. Ce serait comme dire que Samuel Morse a créé une langue secrète et mystérieuse, qui s'écrit en points et en traits, se chante en ti et en ta...

Modifié 1 fois. Dernière modification le 04/02/10 11:01 par demoore.

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: Nikolian (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 4 fvrier 2010 10:58:41
Citation:
C'est un peu comme la simplification des caractères, quelques siècles avant l'heure!

J'ai eu la même idée en lisant la phrase :"Pour pouvoir écrire le Nu Shu, il suffit d'en apprendre environ 300 alors que pour écrire la langue chinoise, aussi connue sous le nom de Nan Shu ou écriture mâle, il faut en apprendre plusieurs milliers."

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: florent (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 4 fvrier 2010 18:54:10
pas sûr que ce soit une simple variante de l'écriture chinoise

wiki le décrit comme un syllabaire (ce que n'est pas l'écriture chinoise)
[en.wikipedia.org]

chaque caractère serait une syllabe du dialecte 城關土話
le nushu couvrirait la moitié des syllabes de ce dialecte de la nationalité yao

certains caractères seraient des dérivés de hanzi (comme dit demoore), mais d'autres seraient inspirés de motifs de broderie

encore une fois, la similitude avec les hiragana japonais me semble frappante ; c'est apparemment exactement la même histoire !
[en.wikipedia.org]

il faudrait savoir s'il y a eu les mêmes choses avec des écritures mandchoue, mongole, tibétaine ?

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: Nikolian (Adresse IP journalisée)
Date: ven. 5 fvrier 2010 04:28:14
Citation:
pas sûr que ce soit une simple variante de l'écriture chinoise

C'est même sûr que non, puisqu'il s'agit d'un code, une simple variante serait trop facilement déchiffrable

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: domanlai (Adresse IP journalisée)
Date: ven. 5 fvrier 2010 08:28:50
Citation:
chaque caractère serait une syllabe du dialecte 城關土話
le nushu couvrirait la moitié des syllabes de ce dialecte de la nationalité yao

J'ai pas fait à nouveau des recherches approfondies mais mon impression est qu'il existe encore un manque de connaissances très important sur l'éventuel lien de cette écriture avec un langage parlé.

Les versions wiki EN et ZH sont différentes, d'ailleurs.

Citation:
女書的起源
關於女書的起源,有不同的說法。
有人根據當地婦女賽祠的花山廟興起在清代中期,結合目前發現最早的「女書」實物,推測「女書」起源於明末清初。
有人以「女書」中存在與壯、瑤等民族織錦上的編織符號類同的字符為據,認為「女字的構成源於百越記事符號」。
有人根據「女書」中大量與出土刻劃符號、彩陶圖案相類似的字符,認為其起源的時間、空間可追溯到新石器時代的仰韶文化,形成於秦始皇統一中國文字之後。
有人依據「女書」文字與原始古夷文的基本筆劃,造字法類同,認為它是舜帝時代的官方文字。
有人根據甲骨文和金文借字在「女書」字彙明顯存在的特徵。認為女書是一種與甲骨文有密切關係的商代古文字的變種。
也有人認為現代「女書」是古越文字的孑遺和演變。這種觀點認為:象形字、會意字是文字體系中最早產生的文化現象,是文字創造者所處生活環境和社會文化的直接反映。這是根據「女書」象形字、會意字構成中反映的文身習俗、「干欄」住宅建築特色、稻作文化及鳥圖騰文化現象來判斷的。

Et je soupçonnerais un enjeu à savoir s'il s'agirait d'un langage Han ou d'une minorité.

wiki EN dit
Citation:
in the local Chéngguān dialect (城關土話) [1] of the Yao nationality.
puis
Citation:
It is not clear whether Chengguan is Mien of the Hmong-Mien languages, a Kadai language, or a local dialect of Xiang Chinese, all of which are spoken by people officially classified as Yao.

Alors que les sources chinoises généralement classifient ce dialecte de Chengguang comme un dialecte han. A l'époque, j'avais trouvé des info le classant dans le groupe 'Gan'. Ci-dessus, il s'agirait du Xiang en précisant qu'il est parlé par des individus déclarés Yao (ce qui parait bizarrement formulé par rapport aux infos linguistiques que l'on trouve sur le Xiang).

Et on ne trouve guère d'infos en anglais sur ce dialecte de Chengguan.

Mais comme beaucoup de dialectes de ces régions semblent (selon certaines études) intégrer des éléments définis comme 閩越 / 百越. Ça devrait mettre tout le monde d'accord. Enfin bref, compliqué tout ça ...

Modifié 4 fois. Dernière modification le 05/02/10 11:09 par domanlai.

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: florent (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 10 fvrier 2010 05:40:29
un lien intéressant :

[wapedia.mobi]

(il y a plein de liens en bas)

Options: RépondreCiter
Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
Envoyé par: Zhang.Henri (Adresse IP journalisée)
Date: lun. 9 aot 2010 04:10:40
un lien intéressant: [expo2010.ifeng.com]

Options: RépondreCiter


Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Phorum
YPE HTML PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//"> Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes - Re: La Chine redécouvre la langue secrète des femmes
page served in 0.094s